vendredi 9 décembre 2022

IHS - Cahier N°02 - Mars 2009

dimanche 1er mars 2009

Aller au numéro précédent. 2 - 3 - 4 | Hors-séries Aller au numéro suivant.
Tous les cahiers de l’IHS

Sale temps pour les libertés.

« La crise sociale qui grandit risque de provoquer des tensions, des conflits voire des révoltes. Les dérapages d’aujourd’hui doivent-ils être interprétés comme des signaux d’intimidation ? ». Ainsi s’exprime Jean Pierre DU BOIS, président de la Ligue des Droits de l’Homme dans la revue Hommes et Libertés.

Oui, sale temps pour les libertés publiques et particulièrement pour les libertés syndicales qui constituent un élément fondamental de la démocratie et de la République.
Les responsables de la crise structurelle du capitalisme font subir au monde du travail les conséquences de leur politique et « s’étonnent » que les salariés réagissent et refusent d’en être les victimes.

Les licenciements pleuvent, la précarité, la baisse du pouvoir d’achat frappent toutes les catégories de salariés du privé comme du public.

Les jeunes sont plus que tout autres les victimes avec une progression de plus de 5 % sur les autres catégories. Les jeunes réagissent, ils sont révoltés par cette politique qui les frappe durement et cette révolte devant autant d’injustices est l’expression qu’ils veulent en finir avec cette société décadente ou les pauvres deviennent plus pauvre et les riches plus riche.

Le gouvernement et le patronat ne supportent pas la réaction légitime des salariés et de la Jeunesse, qu’elle soit étudiante, salariée, précaire, chômeuse et parfois sans toit.
Le gouvernement agit en bras séculier des possédants pour maintenir leurs privilèges et sort l’arsenal policier et judiciaire.

Ainsi les termes terroristes pour des villageois de Corrèze, d’insurgés pour les Antillais, d’émeutiers, de casseurs sont utilisés par le ministère de l’intérieur et repris par certains médias pour mieux frapper l’opinion publique.

La « justice » n’est pas en reste, son caractère de classe au service des possédants n’est plus à démontrer et les lourdes condamnations de St-NAZAIRE sont scandaleuses où des manifestants sont condamnés à plusieurs mois de prison ferme pour des affrontements avec la police.

La CGT n’a jamais considéré que le règlement de conflits sociaux passait par des affrontements avec les forces dites de l’ordre, mais par le rassemblement le plus large des salariés pour imposer leurs revendications.

Mais le monde du travail n’est-il pas en état de légitime défense face à la violence du gouvernement et du patronat qui licencient, précarisent, cassent les statuts des salariés, développent l’injustice sociale, brisent le système de santé, s’attaquent aux retraites ?
Les atteintes aux libertés individuelles et collectives, syndicales sont toujours utilisées par les mêmes pour imposer une politique rejetée massivement contre les mêmes victimes qui n’ont aucune responsabilité dans cette crise.

Car enfin que représentent quelques jets de pierre, quelques palettes ou pneus brûlés sur la voie publique au regard de l’agression brutale et permanente que subit l’ensemble du monde du travail et particulièrement la jeunesse ?

Ces comportements policiers, ces jugements scandaleux, ce pouvoir autoritaire, sont bien des signaux d’intimidation dont les objectifs sont de réprimer toute protestation, toute expression critique.

C’est bien aux citoyens que nous sommes qu’il appartient de manifester leur constante vigilance et leur solidarité avec toutes les victimes de l’arbitraire.

Guy TEXIER

Sommaire
PageTitre de l’articleAutrice ou auteur
2 Éditorial - Sale temps pour les libertés. Guy TEXIER
3 et 4 Un regard sur l’année 1912 Robert GAUTIER
5 et 6 Les ouvriers en lutte contre la misère Michel TACET
7 Lutte des dockers de Nantes Christian ZIMMER
7 Grève des inscrits maritimes Nantes/St-Nazaire Christian ZIMMER
8 Pourquoi la création de l’U.D. CGT en 1912 ? Guy TEXIER
8 à 10 Naissance de l’U.D. en Loire-Inférieure Michel TACET
10 Les statuts de l’U.D. en 1912 Robert GUIRAUD
11 Auguste CASSIN Robert GAUTIER
12 à 15 Les services postaux paralysés Michel TACET

Document(s) annexe(s)

Pour tous renseignements : Communication IHS.


titre documents joints

Cahier N°2

3 juin 2022
info document : PDF
1.6 Mo














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.