mercredi 19 juin 2024

2007/2022 : quinze années de l’IHS CGT de Loire-Atlantique

lundi 27 février 2023

En 2006, Marie-Claude Robin, membre du secrétariat de l’Union départementale (UD) CGT est sollicitée par deux camarades du Centre d’Histoire Social CGT PTT (Robert Guiraud et Michel Tacet) pour étudier la possibilité de créer un institut d’histoire départemental.

Robert GUIRAUD, Marie-Claude ROBIN, Michel TACET
© Photo IHS CGT | Patrice Morel

Cette initiative se justifie par le riche passé ouvrier du département, remarquable par sa diversité et par ses luttes, depuis celles menées dans les petites entreprises artisanales, soutenues par les premières Chambres syndicales dans lesquelles les travailleurs nantais s’organisent dès 1880, jusqu’à celles organisées plus tard avec la CGT dans les vastes ateliers de florissantes entreprises industrielles, maritimes, métallurgiques, alimentaires, aéronautiques…

Grève des mensuels à Saint-Nazaire en 1967
Photo CHT - UL CGT Saint-Nazaire - Cote snpf565

L’idée se concrétise rapidement. L’Institut d’Histoire Sociale (IHS) CGT 44 est créé lors du congrès de l’Union départementale réuni à la Cité des Congrès de Nantes les 5 et 6 décembre 2007. Aussitôt une assemblée générale élit le premier conseil d’administration :

Doussin Serge, Dronval Louis, Fernandez Carlos, Fourage Thierry, Gautier Robert, Guillé Marcel, Guiraud Robert, Le Glaunec Serge (président), Leduc Christian, Robin Marie-Claude (secrétaire), Russon Eugène, Tacet Michel, Trarieux Michel (trésorier), Truet Alain, Zimmer Christian.

Son premier travail est de fixer les objectifs prioritaires. Deux axes sont privilégiés : sauvegarder les archives syndicales et faire connaître l’histoire du mouvement ouvrier local.

Nos archives

Les archives, quelle qu’en soit la forme, écrite, photographique ou sonore, constituent la documentation irremplaçable à la construction de notre histoire. Il convient donc de sensibiliser à leur sauvegarde les structures syndicales et les militants à titre individuel. Faute d’espace, l’IHS CGT 44 n’est pas en mesure de les entreposer. Elles seront donc confiées au Centre d’Histoire du Travail (CHT). Préalablement elles doivent être classées. Malgré les difficultés à susciter des vocations d’archivistes, deux candidats se porteront volontaires pour s’inscrire à un stage de formation.

Notre histoire

La deuxième fonction fondamentale de l’IHS CGT 44 est de faire connaître notre histoire, celle des luttes passées, à l’origine d’importantes avancées sociales. Dans cette perspective, l’engagement est pris de publier un bulletin biannuel, Les Cahiers de l’IHS 44 [1], d’abord à destination de nos adhérents mais avec l’intention d’en étendre la lecture à un plus large public. Cet objectif a été respecté au regard du nombre et de la variété des sujets abordés pendant ces quinze années. Souvent, l’actualité sociale offre l’opportunité d’établir un lien direct avec l’histoire.

Sans en dresser un bilan exhaustif on peut mentionner les enquêtes réalisées sur le repos dominical en 2014 après la préconisation du ministère de l’Économie d’ouvrir les magasins le dimanche pour relancer la croissance. L’année suivante, une étude approfondie de la naissance d’une convention collective nationale dans le secteur de l’enfance et de l’adolescence inadaptée, réalisée par Jacques Rousseau, répond à la permanente remise en cause de ces conventions, accentuée par la loi Macron, alors ministre de l’Économie et de l’Industrie.
Les dates commémoratives ont permis de revenir, par exemple, sur les événements de Mai 1968 tels qu’ils furent vécus dans différentes entreprises locales ; en 2010, le centenaire de la journée internationale des femmes est l’occasion de rappeler les inégalités et les discriminations dont elles sont victimes tant au travail que dans la vie publique ; en 2012, cinquante ans après, ne pas oublier le massacre de militants au métro Charonne ; en 2015, un retour sur le conflit dans la construction navale à Nantes et Saint-Nazaire en 1955, dont le retentissement fut national, puis, en 2019, alors que la diminution du temps de travail est au centre des revendications, le centenaire de la légalisation de la journée de huit heures.

Cahier spécial Mai 1968

Le secteur social a fait l’objet de nombreuses études : la Fonction publique hospitalière au cœur de notre système sanitaire, la conquête des loisirs porteuse de multiples perspectives en matière d’éducation, de culture, de découvertes ; les cités ouvrières où s’exerce le paternalisme patronal ; la Sécurité sociale, abordée dans plusieurs bulletins dont un hors série en 2017.

On peut encore citer les luttes des mineurs des mines d’uranium du sud du département et de Vendée jusqu’à leur fermeture ; les congrès confédéraux à Nantes de 1894 et 1938, deux dates décisives dans notre histoire nationale ; les effets de la scission au sein de la CGT en 1921, la naissance de l’Union départementale en 1912 et son centenaire célébré en 2012 à la Cité des Congrès en présence de Bernard Thibault secrétaire confédéral. Ces cent ans d’histoire syndicale locale, résumés dans un livre édité pour l’occasion, ont fait l’objet d’expositions reçues à Nantes, Saint-Nazaire et Saint-Sébastien.
Outre ces initiatives et suite au conflit de 2010 sur la réforme des retraites, l’IHS 44 en collaboration avec l’institut de la Métallurgie, organise à Trignac et Saint-Nazaire des journées d’études sur l’œuvre d’Ambroise Croizat.

Colloque Ambroise Croizat le 11 octobre 2011 à Trignac
Louis Dronval, ?, Liliane Croizat, Fabrice David
© Photo IHS CGT méttalurgie

Deux conférences sont organisées à Nantes, l’une en 2014, sur la place et le rôle de la CGT en Algérie entre 1943 et l’indépendance, présentée par Louis Cardin, cadre PTT ayant séjourné en Algérie au titre de la coopération ; l’autre en 2015, présentée par Stéphane Sirot, professeur d’histoire politique et sociale sur le thème « Démocratie et dialogue social depuis 1945 ». En 2016 l’IHS, avec le Centre d’histoire du travail et les Amis du Monde diplomatique, rassemble 80 participants autour d’un débat sur le syndicalisme américain après la projection du film « Joë Hill ».

L’affiche des 100 ans le la CGT dans le 44

Tout ce travail a été initié lors des assemblées générales annuelles et concrétisé au cours des réunions trimestrielles du conseil d’administration. Signalons également la présence chaque année de l’IHS à la traditionnelle fête des retraités CGT et ses interventions régulières dans les unions locales et différents syndicats.
D’autres projets auraient pu se concrétiser autour des luttes syndicales chez Renault Outillage, la SEITA, les brasseries La Meuse, DCNS avec l’Union Locale (UL) Basse Loire. Ils sont restés en suspens, pour des raisons évidentes. Le Conseil d’administration initial, périodiquement mais partiellement renouvelé s’est restreint et insuffisamment rajeuni. Trop de camarades, parmi les plus actifs, nous ont quittés limitant les disponibilités pour les recherches et l’écriture. En 2020, bien que le confinement sanitaire et ses conséquences ait considérablement ralenti les activités de l’IHS, une exposition sur les unions locales organisée par Patrice Morel devait être présentée au congrès de l’UD prévu cette même année. Le 18 octobre 2021, Marie-Claude Robin quitte la présidence. L’intérim est assuré par Delphine Akassar qui s’appuie sur de nouveaux militants pour relancer avec enthousiasme l’IHS CGT 44 sur de nouvelles bases.

Il est important qu’il réussisse à convaincre tous ceux qui s’interrogent sur ce que l’avenir leur réserve, de la nécessité de se pencher sur ce que la connaissance du passé peut leur apporter.

Michel Tacet
Février 2023

Les présidentes et les présidents de l’Institut d’Histoire Sociale CGT de Loire Atlantique
2007/2009 Serge Le Glaunec
2010/2011 Christian Dubot
2012/2014 Patrice Morel
2014/2022 Marie-Claude Robin
2022/... Nadine Cadiou

[1Vous pouvez télécharger l’intégralité des Cahiers sur ce site. rendez-vous sur sa page.


titre documents joints

Texte en format Pdf

27 février 2023
info document : PDF
74.7 ko














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.