lundi 27 juin 2022

Ambroise Croizat a sa rue à Saint-Nazaire !

samedi 7 mai 2022

Ambroise CROIZAT a sa rue à Saint Nazaire depuis le 6 mai 2022 ; date à laquelle l’inauguration a eu lieu sans son instigateur principal. Louis DRONVAL, métallurgiste retraité, membre de l’Institut d’histoire social (IHS) de la CGT et du Comité nazairien Ambroise CROIZAT, entre autres organisations est décédé il y a peu de temps. Il avait argumenté depuis de nombreuses années auprès de la mairie pour obtenir une rue en l’honneur de ce personnage.


« En dévoilant cette plaque de rue Ambroise CROIZAT au cœur de notre ville de Saint-Nazaire, c’est reconnaître l’importance de l’œuvre de cet homme, ce camarade syndicaliste, ce militant politique, ce ministre communiste du travail et de la sécurité sociale. C’est aussi un élément important de préservation de la mémoire collective et cela au moment où certains tentent de réécrire l’histoire, de la pervertir en y gommant tout ce que les luttes ont permis de conquêtes sociales » comme l’indique Jean-Yves LEHUÉDÉ, au nom du Comité en introduction de son allocution devant une centaine de personnes rassemblées.

De G à D : Lydie MAHÉ, Jean-Yves LEHUÉDÉ, Pierre CAILLAUD-CROIZAT

Lydie MAHÉ, au nom de M. le Maire, avait déjà entamé le sujet dans son allocution : « À la Libération, dans plusieurs gouvernements successifs, la mise en œuvre de la pièce maîtresse de ce programme, Les Jours Heureux (NDLR : Programme du Conseil national de la Résistance - CNR), incombe à Ambroise CROIZAT. La Sécurité Sociale, c’est la branche famille, la branche santé, la branche vieillesse. C’est toute la construction d’un filet de sécurité, alors même que l’économie comme les villes sont à redresser entièrement, Ambroise CROIZAT déclare son ambition, je le cite : "ll faut en finir avec la souffrance, l’indignité et l’exclusion. Désormais, nous mettrons l’homme à l’abri du besoin. Nous ferons de la retraite non plus une antichambre de la mort mais une nouvelle étape de la vie." »
Parmi la centaine de personnes présentes, il est à remarquer le petit-fils d’Ambroise, Pierre CAILLAUD-CROIZAT qui, après un hommage unanime de tous les intervenants à Louis, poussa la mémoire de l’œuvre de son grand-père « qui aurait certainement voulu que ce cela ne fut qu’un point de départ et que le modèle soit amélioré, enrichi, dépassé. Mais sans illusions démesurées toutefois. ll connaissait la force de ceux qu’il combattait, l’ardeur et l’opiniâtreté qu’ils mettraient à saboter l’ouvrage. Et il avait prévenu : "... ne parlez pas d’acquis sociaux, mais de conquis sociaux, parce que le patronat ne désarme jamais...".
...
Ambroise CROIZAT fait maintenant partie des personnalités qui font référence en votre belle ville de Saint-Nazaire, forte et fière de sa tradition ouvrière et combative, elle honore aujourd’hui un de ses représentants avec distinction. C’est une grande fierté pour sa famille que celui qui fut surnommé par sa singularité, le ministre des Travailleurs, enrichisse ce patrimoine. J’adresse par conséquent la reconnaissance et la gratitude de la famille d’Ambroise, à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cette initiative. ».

Plaque de rue dévoilée
par Yannick VAUGRENARD, Jean-Yves LEHUÉDÉ, Pierre CAILLAUD-CROIZAT et Lydie MAHÉ

La plaque de rue, nappée du drapeau bleu-blanc-rouge, fût dévoilée par nos trois orateurs et Yannick VAUGRENARD, sénateur de la Loire-Atlantique.
Un pot de l’amitié a été offert en mairie en présence de David SAMZUN, maire, retenu auparavant. L’après-midi un débat s’est déroulé.

Patrice MOREL,
(Texte et photos)
Le 07/05/2022


L’album photos


Allocutions :
Lydie MAHÉ
Jean-Yves LEHUÉDÉ
Pierre CAILLAUD-CROIZAT


À voir aussi :


Bulletin d’adhésion est à votre disposition en téléchargement.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.